Aux bords du cadre…


Le blog de Frédéric Lecloux, photographe.

Nous travaillons pour la liberté


Notes sur deux photographies de Manu Brabo

« Si je prends une image ici, est-ce que je fais du mal à quelqu’un ? » La question est citée en titre d’un article consacré au photojournaliste Manu Brabo, en mai 2016 dans le quotidien The Guardian, et mentionnée comme s’étant posée à lui au sujet de la Syrie. Article en appendice duquel Manu Brabo est invité à commenter certaines de ses images les plus fortes.

Photojournalisme et manipulation


Par Jörg M. Colberg

Il y a une expression allemande qui veut dire littéralement « poursuivre une truie à travers le village ». De nos jours elle est utilisée métaphoriquement. Non pour signifier qu’une ou plusieurs personnes sont des cochons, mais pour parler d’un phénomène qui génère une énorme agitation, et où le but est en fin de compte que le vacarme et l’émoi suscités attirent davantage l’attention que les conséquences du phénomène lui-même. Au hasard : la manipulation dans le photojournalisme.

Validation des acquis de l’expérience


Au printemps 2016, ayant sollicité l’obtention du diplôme de l’École Supérieure de la Photographie d’Arles par le processus de la Validation des acquis de l’expérience, je dus répondre par écrit à un certain nombre de questions, dont celle-ci : « Comment avez-vous acquis vos connaissances, compétences et aptitudes ? ».

Comment écrire sur son travail


Par Jörg M. Colberg

Il arrive fréquemment que des photographes me demandent comment faire pour mieux écrire sur leur propre travail. Ce n’est pas un sujet facile à aborder, et certainement pas sans recourir à des exemples spécifiques. J’ai résolu de me lancer tout de même, avec l’espoir que le lecteur intéressé par ce problème en retirera quelque chose.

Photographie et narration


Par Jörg M. Colberg

« Je rencontre souvent les termes récit, narration, histoire, synopsis ou structure utilisés de façon interchangeable (sur des blogs, dans des articles, des tweets ou des discussions) », écrit Ingrid Sundberg, « ce qui, pour ma part est source de grande confusion ».

Le Vide et le vide


J’ai loué une chambre je croyais à Doha mais c’est à trente-cinq kilomètres. Traversé la ville en compagnie d’un chauffeur de taxi ghanéen. Je n’imaginais pas le contraste si fort entre la vitrine et l’arrière-boutique. Une fois hors du périmètre de l’aéroport et du centre-ville, brillant et luxueux, pelouses arrosées, tours de verre, nous sommes entrés dans un territoire dont je ne connais aucun équivalent.

Un dentiste célèbre


Le premier anniversaire du tremblement de terre du 25 avril 2015 au Népal arrive, et avec lui les commémorations, manifestations civiles et religieuses, prises de parole et convocations de symboles, lesquelles généreront probablement quantités d’images. C’est l’occasion de réexaminer les mobiles, les enjeux et le sens des représentations d’un tel événement.

Harisiddhi, district de Lalitpur, Népal, 28 avril 2015

Pour un retour aux blogs


par Jörg M. Colberg

Un article récent au sujet des changements programmés dans le fonctionnement d’Instagram m’a fait réfléchir à la photographie en ligne et aux blogs. Je ne suis pas sûr que tout le monde sera d’accord, mais il me semble que la culture de la « bulle » entretenue par la Silicon Valley porte de plus en plus préjudice à la photographie sur Internet.

Jimbu et vélos


De quoi parlent deux photographes qui se rencontrent ? De quoi parlent deux amis photographes qui se rencontrent ? De quoi parlent deux amis photographes qui se retrouvent après longtemps à Photo Kathmandu ? Eh bien, écoutez…

Philip Blenkinsop & Frédéric Lecloux, Photo Kathmandu 2015

Photo Kathmandu 2015


L’équipe de Photo Kathmandu a mis en ligne un résumé en images de la première édition du meilleur festival de photographie au monde !

NayanTara Gurung Kakshapati inaugurant la première édition du festival Photo Kathmandu, le 3 novembre 2015

Indexicalité versus interprétation


Par Jörg M. Colberg

Je ne sais ni comment ni par où l’on ferait passer une ligne séparant la photographie artistique de la photographie non-artistique. Mais il se pourrait qu’une telle séparation ait un rapport avec l’idée que la photographie artistique est fluide et ouverte à l’interprétation, tandis que la photographie non-artistique ne l’est pas.

L’Exposition II


Prendre (toute) la mesure de la lumière…

Depuis les séismes des 25 avril et 12 mai 2015, j’ai su ceci : en dépit de la ruine, en dépit de la peur qui nous fera chercher dans chaque rue l’issue la plus proche vers un lieu dégagé si la Terre revenait à trembler, contre nos faiblesses et pour le pays, par respect pour les morts et par empathie pour les vivants, pour leur dire qu’ils ne sont pas seuls et pour la joie d’être parmi eux, il faut revenir au Népal.

Daughal, Lalitpur, Népal, première édition de Photo Kathmandu, du 3 au 9 Novembre 2015

Ce qu’on nomme voyage


On trouve depuis quelques temps, sur nombre de sites Internet d’amateurs de voyages et dans un livre au moins, cette phrase qui m’est attribuée et que chacun reproduit sans jamais prendre la peine d’en vérifier l’authenticité : « Le voyageur est celui qui se donne le temps de la rencontre et de l’échange. » Phrase que je n’ai jamais écrite…

L'Usure du Monde

Comment fabriquer son papier


Je ne sais pas pourquoi je retourne creuser là-haut. Mais je sais ceci : ce n’est pas moi qui l’explore mais la Belgique qui me fouille. Et cet examen est mystérieux. Il prend une forme hésitante, qui bifurque à tout moment.

Nuit de virgules


Plus tard dans la nuit, l’insomnie fit remonter à la surface le Traité de la Ponctuation de Jacques Drillon que j’avais acheté lors de mon année d’étude, 1991…

L'Usure du Monde

Quand les photos ont l’air de photos faites pour avoir l’air de photos


Par Jörg M. Colberg

Dans mon travail de critique, il m’est arrivé récemment de parler de certaines photographies en tant qu’elles étaient faites pour avoir l’air de photographies. Une forme de critique un peu absurde au premier abord, tant une photographie a toujours l’air d’une photographie. Ce que j’essaie d’établir va chercher un peu plus loin, ou peut-être, devrais-je dire, va chercher ailleurs.

Que ferait László Moholy-Nagy?


Par Jörg M. Colberg

Il y a quelques temps j’ai lu sur Amazon un commentaire au sujet d’un livre de photographie, rien que ça, auquel on avait attribué trois étoiles en ajoutant ces mots : « ce n’était pas exactement ce que je croyais ». Autrement dit, ce lecteur avait noté ses propres attentes plutôt que le livre lui-même.

L’Exposition


La prise de risque

Comme certaines faces en montagne, certaines situations en photographie sont plus exposées que d’autres. Bien sûr il y a les combats…

L'explication, la paix, l'oubli

Une conversation avec Melissa Catanese


Par Jörg M. Colberg

Dive Dark Dream Slow, de Melissa Catanese, est sans doute l’une des tentatives de recontextualisation de photographies vernaculaires les plus réussies et les plus excitantes de ces dernières années. Ce type de photographie et ce type de projet étant tous deux désormais largement acceptés dans le champ de la photographie artistique, j’ai voulu en savoir plus, à la fois sur le livre et son auteure. La conversation qui suit fut menée par courriel sur une durée de quelques semaines.

Andhyaro khota


À l’intérieur de la chambre noire éphémère installé dans une maison du Durbar Square de Patan pendant le festival Photo Kathmandu, novembre 2015.